Times Square... Le temps est énergie !

De l'infiniment grand à l'infiniment petit ... Il s'agit de trouver sa place. Ce travail replonge le gigantisme au cœur d'une métaphore shakespearienne ... Qui sommes-nous?

Parmi le gigantisme que nous avons même érigé, avons-nous encore notre place?

La création n'a-t-elle pas pris la place de son créateur? Sommes-nous spectateurs de notre mégalomanie?

Chaque élément de cette sculpture n’est qu’une forme vague qui, prise séparément, ne ressemblerait à rien.

Et pourtant, assemblés ...

Ce sont des sources d'évocations infinies ...

Aussi matérielles que subliminales ...

Une étincelle, une explosion ?

La cellule protectrice ou le virus destructeur ?

La matière et la forme sont effacées de l'intention.

Et on ne sait même pas pourquoi on reste là…

Face à ce travail, irrésistiblement attirés…

Comme lorsque l'on est au centre de ce Time square, attirés comme des mouches par la lumière des écrans, les formes élancées et la foule.


--- A ne faire plus qu'un avec l'énergie pure que l'endroit nous insuffle.